DES LYCEENS ONT CHEMINE AVEC DES ARTISTES POUR DECONSTRUIRE LES CLICHES ET VISIONS SIMPLISTES SUR LE CONTINENT AFRICAIN

DES LYCEENS ONT CHEMINE AVEC DES ARTISTES POUR DECONSTRUIRE LES CLICHES ET VISIONS SIMPLISTES SUR LE CONTINENT AFRICAIN

-

DES LYCEENS ONT CHEMINE AVEC DES ARTISTES POUR DECONSTRUIRE LES CLICHES ET VISIONS SIMPLISTES SUR LE CONTINENT AFRICAIN

 

Ce parcours d’éducation artistique et culturelle mené durant l’année scolaire 2020-2021, avait comme fil conducteur le spectacle Traces, discours aux Nations Africaines de Felwine Sarr, présenté dans le cadre du Festival d'Automne à Paris et de la Saison Africa 2020. À partir du texte de Traces, dont la nature est poétique (une parole adressée à la jeunesse pour évoquer et invoquer le passé et le présent du continent Africain), les élèves ont donc rencontré différents artistes intervenants entre novembre 2020 et juin 2021 :

 

Les comédiens-musiciens du spectacle Etienne Minoungou et Simon Winsé ont d’abord fait faire aux élèves un travail de plateau à partir de quelques passages du texte ; le lien avec la musique était particulièrement fort.

Ensuite, l’auteur, Kouam Tawa, est parti du texte pour faire découvrir aux élèves la poésie africaine : on est alors dans l’objectif de la découverte de la richesse et de la densité de la littérature africaine, de tous horizons. Puis, les élèves ont écrit un poème.

L’autrice Penda Diouf a proposé aux élèves d’une des classes d’écrire avec eux différentes scènes de théâtre, en partant des thématiques qui leur parlaient.

Enfin, la chorégraphe Ana Pi a fait réfléchir les élèves à la notion de fixité et de mouvement, une autre manière d’aborder le texte qui s’interroge effectivement sur la possibilité d’écrire, de réécrire une histoire quand celle-ci a été malmenée, et « bloquée » par des traumatismes.

 

L'objectif plus général était de déconstruire avec les élèves les a priori, les préjugés et les visions simplistes sur le continent africain. En guise de restitution, le théâtre a réalisé un livret regroupant les différentes réalisations des élèves, photos des ateliers, poèmes, etc.

 

Ce parcours d’éducation artistique et culturelle, financé par la région Ile-de-France, a été mené en partenariat avec trois territoires et collectivités différentes : la Ville d’Aubervilliers, celle de Vitry-sur-Seine et la Communauté de communes du Pays de l’Ourcq.

 

Retours d’Aude Crétien, enseignante de lettres ayant participé avec le BTS Bâtiments Travaux Publics au lycée Chérioux :

« Les points forts ont été la diversité des artistes intervenants, et la possibilité donnée aux élèves de s’exprimer eux-mêmes […]

Les élèves ont découvert un texte, celui de Felwine Sarr, et aussi des poèmes de différents horizons. Ils disent avoir été très enrichis culturellement par cette expérience.

Ils ont eu beaucoup de plaisir pendant les séances. Ils ont découvert des facettes de la personnalité de chacun, à travers la manière de dire un poème, ou de danser.

Ils se sont amusés à reconnaître les poèmes des uns et des autres, lors de la séance où ceux-ci avaient été échangés aléatoirement (il s’agit d’une séance de cours) : signe que, selon eux, chaque poème portait la « signature » de son auteur.

Chacun a trouvé sa place dans le groupe. Le projet a sans doute contribué à accentuer la solidarité, l’écoute et les dispositions artistiques de cette classe.

Les élèves n’attendent plus qu’une chose, aller au théâtre »

 

Avec

Le Lycée Chérioux de Vitry-sur-Seine :

les classes de BTS Bâtiment Travaux Publics,

de CAP Monteur en installation sanitaire et de Seconde 4

Le Lycée Romain Rolland d’Ivry-sur-Seine :

les classes de Seconde 10 et de Première G1

[[|670|370]]
 

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir à cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 3 derniers caractères de la série.

*Champs obligatoires