Le Club Théâtre du Lycée Chérioux en résistance par l'écriture !

Le Club Théâtre du Lycée Chérioux en résistance par l'écriture !

-

Créé en 2015, le Club Théâtre du Lycée Chérioux rassemble des élèves d’horizons divers. Cette année, des élèves de Seconde, de CAP, de BTS Electrotechnique se sont retrouvés chaque semaine pour jouer, improviser, découvrir des textes de Marivaux, Joël Pommerat, Olivier Coyette… Pendant la période du confinement, ils ont participé avec entrain aux séances du « Club Zoom » animées en ligne. Des virelangues au questionnaire de Proust, de l’improvisation sur un objet à la rêverie sur un air de musique, du texte en langue étrangère au texte en français, jusqu’à l’écriture, ces séances ont été l’occasion de mettre l’accent sur le plaisir de s’exprimer, de dire un texte, de parler de théâtre, et de tenter l’expérience d’être soi-même auteur(e). C’est sur le thème de « l’invisible » que les élèves ont écrit à la fin de cette séquence pas comme les autres, et ce sont les poèmes inspirés par ce mot que nous vous proposons ici.

Leurs auteurs : Hichem Miftaou, Océance Bouvet, Jade Polion, Marianne Gboko, Yohan Silbande et Siradji Wone.

Les enseignantes :

Aude Crétien, Geneviève Renault, Xuan Simonnet.

***

Le vent

 

Nul ne peut voir le vent

Mais on peut le sentir à bout portant

Je sens mes cheveux devenirs légers

Au point qu'ils peuvent s'envoler

Nul ne sait d'où il vient

Ni même quand il intervient

Il peut être violent

Sa force dépassant celle d'un être vivant

S'il est aussi utile encore aujourd'hui

C'est parce qu'il a un impact sur la vie.

 

Océane BOUVET

***

I maginaire

N ulle part

V ent

I napparent

S on

I nternet

B lessure

L ien

E sprit 

 

Invisible

 

Marianne GBOKO

***

Qu’est-ce que le monde de l’invisible ?

Est-ce que les fantômes en font partie ?

Si oui, est-ce qu’on paraît visible pour eux ? Est-ce qu’ils ont autant peur que nous avons peur d’eux ?

Du coup, où se trouverait le portail entre ces deux mondes ?

Est-ce que quand je retire mes lunettes, les silhouettes que je vois sont des fantômes ?

 

Hichem MIFTAOU

***

Je ne peux pas le toucher, je le vois

Mais tu peux toujours le sentir

Les plus belles choses que tu connaîtras

Sont invisibles

 

Jade POLION

***

La mort est comme le vent toujours à mes côtés elle suit mes traces me traque, je ne lui échappe qu'au gré du temps, elle me poursuit encore et encore, je décide de la poursuivre de la traquer encore, encore et toujours

 

Yohan SILBANDE

***

On s’était dit toi et moi c’est pour la vie

Mais la vie a décidé autrement

ON s’est promis de s’aimer jusqu’à la mort,

On profitait de la vie pendant que la mort planifiait ton enlèvement

On était inséparable, avec toi je me sentais aimable.

Le jour où j’ai appris que t’as perdu la vie,

J’avais tellement mal au cœur,

J’avais l’impression que mon âme quittait mon corps

J’ai failli perdre la mienne aussi.

J’étais ton ombre et t’étais mon âme sœur

Je t’aime encore mi amor, je t’aimerai toujours

Tu resteras toujours dans mon cœur même si je t’ai perdue de vue, même si t’es devenue invisible.

Tu me disais Sirzo je t’aime à la folie

Je répondais moi aussi je t’aime femme de ma vie

T’arrivais même à lire mes messages illisibles

Y avait que moi dans ton cœur, y avais que toi dans le mien aussi.

Tu préférer rester solitaire toute la vie que voir quelqu’un d’autre entrer dans mon cœur.

Mais aujourd’hui tu n’es plus toute seule dans mon cœur, depuis que tu es devenue invisible, depuis que la mort t’a pris pour cible.

 

Siradji WONE

  

[[|670|370]]
 

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir à cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 3 premiers caractères et le dernier caractère de la série.

*Champs obligatoires