Les faiseuses d'histoires

Les faiseuses d'histoires

-

En 2020, le collectif l'Avantage du doute, artistes compagnons du théâtre Jean-Vilar, débutent la collecte de matériaux pour leur prochaine création. Cette collecte, intitulée Les faiseuses d'histoires donne la parole à des femmes, retraitées, habitant Vitry.

« Au cœur du travail de notre collectif il y a le partage d’expérience : partage d’expérience avec les spectateurs au moment de la représentation, partage d’expérience entre les membres du collectif au démarrage de chaque projet, et aussi partage d’expérience au cours de la longue et lente phase d’écriture de notre texte théâtral. 

Nous écrivons à partir de notre expérience quotidienne, individuelle et collective. Et nous rassemblons et échangeons livres, films, tout documents, pour enrichir nos questionnements personnels. 
A ces sources nous ajoutons toujours l’élaboration d’un questionnaire commun, qui nous permet de clarifier nos recherches. Avec ce questionnaire, nous partons à l’intuition, vers des gens proches ou loin de nous. Ces entretiens sont l’occasion de nous rendre plus « poreux » et de récolter une « matière » inattendue pour l’écriture du spectacle, puisque les gens en nous offrant leurs réponses prennent des chemins par lesquels nous, en suivant notre cap, nous ne serions pas passés…

Pour notre cinquième création nous travaillons en ce moment sur deux pistes, qui sont pour nous intrinsèquement liées : l’entrée dans « l’anthropocène » (une nouvelle ère de l’histoire de la planète, caractérisée par le fait que l’homme – « anthropos » en grec – est devenu le principal élément qui modifie, voir détruit tout la terre) ET l’histoire de l’oppression des femmes (telle qu’elle commence en Europe au 16ème siècle avec les chasses aux sorcières). 

Comme nous venons en résidence d’écriture au Théâtre Jean-Vilar de Vitry cette saison nous voudrions rencontrer des habitantes de ce territoire précis, et leur proposer de se prêter avec nous au jeu de l’entretien. 

Par l’intermédiaire de notre questionnaire nous voulons écouter des femmes de la génération de nos grands – mères, leurs récits de vies et leurs points de vue sur nos questions. Parce que nous croyons que passer par l’histoire de celles qui nous ont précédées est nécessaire pour voir mieux notre présent, et que faire le détour par les expériences passées, vécues avant nous, donne un élan pour agir dans le présent. 

Nous avons volé le beau titre du livre de Vinciane Desprets et Isabelle Stengers (deux philosophes belges qui nous passionnent) «  Les Faiseuses d’histoires » pour donner un nom de bon augure à ce projet de partage d’expérience entre femmes de différentes générations. 

Il s’agit de récolter des histoires pour nourrir notre recherche, en cherchant les récits qui font des femmes des personnes qui ont du cran plutôt que des victimes, et construire ensemble d’autres « modèles » que ceux que la publicité et le patriarcat nous imposent plus ou moins subrepticement… »
 L'Avantage du doute

[[|670|370]]
 

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir à cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 2 premiers caractères et les 4 derniers caractères de la série.

*Champs obligatoires