On reste ensemble

Le Théâtre Jean-Vilar est actuellement fermé et la Saison 2019 / 2020 est tristement terminée.
Nous essayons, dans la mesure du possible, de reporter les projets - spectacles, ateliers et rencontres - pour lesquels cela sera envisageable. 

Nous procédons actuellement aux remboursements des billets de la Saison 19 / 20. Cliquez ici pour accéder à la procédure de demande de remboursements. Un courrier ainsi qu'un email vous ont également été envoyés.

Nous espérons vous retrouver bientôt, toutes et tous, quand les conditions seront à nouveau réunies.

D'ici là, portez-vous bien.​

L'équipe du théâtre Jean-Vilar

Traces / Sylvia de Fabrice Murgia / Cie Artara

[Traces] Sylvia de la Cie Artara - Fabrice Murgia jusqu'au 7 juin ✨ Tout au long du confinement et des premières semaines du déconfinement, le théâtre Jean-Vilar vous a proposé 10 spectacles joués entre nos murs à la (re)diffusion. Sylvia est le dernier de la série !

Fabrice Murgia brosse le portrait et le destin tragique de la poétesse américaine Sylvia Plath dans une Création Studio TN entre théâtre et cinéma.

"Je gagne ma liberté en rognant sur mes heures de sommeil." Cette citation de Sylvia Plath résume bien la pensée et le conflit intérieur de cette poétesse américaine des années 50 et 60. Figure de proue d'un féminisme plus poétique qu'engagé, Sylvia Plath se débattra toute sa vie entre son désir de correspondre au rêve américain (épouse et mère parfaite) et son besoin irrépressible d'écrire. Une contradiction profonde qui la mènera à la tombe.

Pour se pencher sur cette voix féminine qui n'est pas sans rappeler Virginia Woolf, Fabrice Murgia conçoit un spectacle musical original pour un Quartet et neuf actrices, mis en musique par la pianiste et auteure-compositrice belge An Pierlé. Sur scène, un plateau de tournage révèle à la fois un film en cours de réalisation et ses coulisses. Une création à la lisière du théâtre et du cinéma.

Traces / Mille francs de récompense de Victor Hugo mis en scène par Kheireddine Lardjam

[Traces] La première du spectacle Mille francs de récompense de Victor Hugo mis en scène Kheireddine Lardjam / Compagnie El Ajouad créé en février 2018 au Théâtre Jean-Vilar / Vitry-sur-Seine, jusqu'au 31 mai 18h.

Cyprienne et sa famille vont être saisies de tous leurs biens par les huissiers ! Leur seule échappatoire serait d’accepter l’infâme marché de Rousseline, banquier sans scrupules : il les sauvera à condition que la belle Cyprienne l’épouse... Mais c’est sans compter sur Glapieu, repris de justice en cavale qui s’est réfugié clandestinement dans la maison. Ce Robin des rues, libertaire au verbe haut, bien résolu à ne plus laisser “ceux d’en haut” en faire à leur guise, réussira-t-il à sauver cette famille des griffes du banquier ?

Cette franche comédie à rebondissements multiples, écrite par un Hugo en verve durant son exil à Guernesey (alors que Napoléon III dirigeait la France grâce au soutien des lobbys financiers - déjà !), s’avère incroyable de modernité. Véritable réquisitoire contre une société à deux vitesses, fondée sur l’individualisme et le profit à tout prix, elle redoublera d’impertinence avec cette distribution affichant la diversité française : hier comme aujourd’hui, la discrimination est d’abord sociale !

Captation & montage Pixel Production

Traces / Jeux d'échelles de la Compagnie Retouramont

[Traces] Visionnez le spectacle aérien "Jeux d'échelles", une création participative chorégraphique et circassienne sur la place Jean-Vilar, au coeur de Vitry, jusqu'au 31 mai 18h.

Ensemble, danseurs de la Cie Retouramont et participants, ont construit une ascension aux figures précises et ludiques, avec un outil connu de tous : l'échelle.

Toutes les étapes et les gestes de cette construction sont les rouages d'une organisation collective où chaque action, chaque individu est indispensable.

« Nous jouerons sur le double sens du mot échelle et nous les croiserons dans un jeu vertigineux : l'échelle, agrès concret, et les échelles des différentes dimensions de la ville. »
Les agrès échelles deviennent ici outils de franchissement. Elles permettent de s'élever du sol et de redessiner l'espace de jeu. Les usages sont multiples : levier, contrepoids, assemblées en totem, hissées au sommet, suspendues en poulie avec un danseur, fixées sur un câble, articulées entres elles…

Visionnage en HD en cliquant ici 

Dévoilement de la Saison 20 / 21 La Compagnie Arnica / Cycle Lapin Cachalot

[Dévoilement de la Saison 20 / 21] La Compagie Arnica, compagnie de théâtre et de marionnettes, revient à Vitry en 2021, avec un Grand rassemblement « écopoétique » ! Découvrez la carte d'identité de la compagnie entre constuction de marionnettes, manipulation et rencontre avec le jeune public.

A Vitry, c'est Lapin Cachalot qui sera joué ! Un cycle de trois fables courtes, dans lequel la compagnie Arnica interroge les relations humaines et animales avec leur environnement au sens large. Pour cela, elle fait appel à trois autrices : Vaugelade Anaïs, Julie Aminthe et Gwendoline Soublin. Après L’agneau a menti la saison dernière, découvrez deux nouvelles fables avec des marionnettes cachalots, loups, rhinocéros, gorilles ou lapins...

Souvenirs de spectateurs

[Paroles de...] Paul, Izia, Adel et Chloé en CE2 à l'Ecole Levassor (13e, Paris) revêtent le costume de jeunes critiques dramatiques et nous racontent les spectacles Ouasmok ? et Belladonna !

Les élèves devaient prendre part à un parcours spectateurs de 4 spectacles, ce sera finalement 2 spectacles mais ils ont l'air de les avoir drôlement appréciés ! Chaque année, le théâtre accueille des élèves de la maternelle au lycée !

Ouasmok est un spectacle, écrit par Sylvain Levey et mis en scène par Anne-Sophie Pauchet / Compagnie Akté
Belladonna une pièce de Nathalie Pernette / Cie Pernette

Merci à Anne, leur institutrice.

Traces / Botero en Orient / Taoufiq Izeddiou / Cie Anania

Diffusion du spectacle Botero en Orient de Taoufiq Izeddiou du 10 au 24 mai 2020 [Ce contenu n'est plus disponible]

Après En alerte, le chorégraphe marocain Taoufiq Izeddiou s'intéresse à ce qui sort de la normalité, à la singularité des corps "hors normes", à l'image des personnages tout en rondeur du peintre-sculpteur colombien Fernando Botero. Sept danseurs, loin de nos images habituelles, investissent la scène, questionnant les codes et les formats de la danse contemporaine. Ils nous laissent découvrir une beauté inhabituelle à travers des singularités individuelles. Inspirée de l'univers du peintre Botero et de ses œuvres qui font éclater les formes avec générosité et ironie, Botero en Orient est une pièce sublime, brute et douce à la fois.

Botero en Orient était présenté à l'occasion de la 4e édition du Festival des Transversales en 2019.

Souvenir de spectateurs

[Paroles de...] Le souvenir de Jacques au théâtre Jean-Vilar : Cyrano écrit par Edmond Rostand et mis en scène par Lazare Herson-Macarel
"Je ne pensais pas qu'on pouvait encore surprendre avec Cyrano ! Après Daniel Sorano (celui qui m'avait le plus séduit), Jacques Weber, etc. Je croyais n'avoir plus rien à découvrir de ce personnage et c'est un peu en traînant des pieds qu'il y a un an environ je suis venu au théâtre Jean-Vilar pour le Cyrano de Lazare Herson-Macarel. Quelle surprise ! Une redécouverte de Cyrano d'Edmond de Rostand ! Un Cyrano étonnant, rêveur, audacieux, presque sublime. Une soirée inoubliable à conserver dans le tiroir des moments de bonheur. A bientôt, vivement que je retrouve mon théâtre !"

Traces / Corps d'expression 2.0 / Bouziane Bouteldja de Compagnie DANS6T et 30 amateurs

Sautez dans le passé, en 2018 exactement, avec la restitution de Corps d'expression 2.0, un parcours danse avec des amateurs mené par Bouziane Bouteldja, chorégraphe en résidence au théâtre Jean-Vilar pendant 3 ans, de la Cie DANS6T ! Cliquez ici !

Ateliers avec une classe de seconde du Lycée A. Chérioux de Vitry-sur-Seine, le Centre de quartier Les Montagnards, des rencontres autours de la danse classique et du hip hop avec des élèves de l'Académie municipale de danse. Effervescence en ce jour de grisaille assurée !

Dévoilement de la Saison 20 / 21 : PASSIONNEMENT chorus de Maxence Rey / Cie Bentula Lenta

PASSIONNEMENT chorus est une création chorégraphique participative pour l'espace public, en complicité avec 30 adultes amateurs femmes et hommes​, à l'initiative de Maxence Rey de la Compagnie Betula Lenta !

Dans le désir suprême de dire un « Je t’aime » passionné à l’humanité et à la vie, Maxence Rey, dont le théâtre Jean-Vilar a accueilli les trois dernières créations, Anatomie du silence, Le moulin des tentations, Sous ma peau, vous invite à participer à l’aventure collective, PASSIONNÉMENT chorus.

Ce spectacle donne corps et voix, au fantastique texte Passionnément du poète roumain Gherasim Luca.

Si vous souhaitez intégrer, au printemps 2021, le choeur des 30 danseurs amateurs, écrivez-nous à contact[at]theatrejeanvilar.com

A vous la parole !

[Questionnaire] Joanne Cuny, étudiante en design d’espace au Lycée A. Chérioux de Vitry a besoin de vous. Elle prépare un mémoire sur les possibilités d’aménagements et d’usages du hall du théâtre Jean-Vilar et recueille en ce sens vos avis : pour répondre au questionnaire, cliquez ici

Ne pouvant vous rencontrer, elle a mis au point un court questionnaire (compter 5 minutes pour y répondre). La période que nous traversons semble faire ressortir des envies de « vivre ensemble », servons-nous-en ! Quels types de lieux rêvons-nous de retrouver ? Qu’avons-nous envie de faire ? Est-ce possible au théâtre Jean-Vilar ?

Merci à vous, votre aide est précieuse et votre contribution peut être récompensée : 10 places offertes pour des spectacles de la Saison 20 / 21, par tirage au sort, parmi les participants !

Traces / Le Signal du promeneur / Le Raoul Collectif

Les cinq comédiens belges du Raoul Collectif s'invitent dans votre salon ! Le spectacle Le Signal du promeneur était disponible vendredi 1er mai à 18h pendant 24 heures en cliquant sur ce lien : Le Signal du promeneur.

Le spectacle du Raoul Collectif, compagnons du théâtre Jean-Vilar, était à Vitry en mars 2019 ! Devant une salle comble !

Le premier opus du Raoul Collectif, Le Signal du promeneur, tente de faire un peu de lumière sur ce que pourraient signifier des destins d’individus en lutte radicale, solitaire, violente, voire mortifère, avec leurs milieux respectifs, parfois avec la société toute entière. De quel désir, de quelle énergie témoignent ces fuites, ces exils, ces arrachements – parfois désespérés et tardifs -aux cadres convenus, aux valeurs en cours ?

Dévoilement de la Saison 20 / 21 : El Gedji de Rafael Smadja / Cie Tenseï

Le théâtre Jean-Vilar vous dévoile la vidéo de mise de bouche du spectacle El Ged(j)i de la Compagnie Tensei / Rafael Smadja ! Spectacle à découvrir à Vitry en avril 2021 ! Cliquez ici pour la vidéo de présentation...

El Ged(j)i est un long voyage. C’est un périple au cours duquel les paysages se suivent et se fondent les uns dans les autres. C’est un hommage à la transmission, à ce qui nous forge et nous façonne. Rafael Smadja, qui débute une résidence au théâtre Jean-Vilar, raconte son grand-père, juif égyptien contraint de quitter son pays en 1957. A travers sa chorégraphie, le petit-fils exprime les idées, les émotions et les coups de gueule de son aïeul. Tantôt improvisés ou tantôt écrites, la musique et la danse se nourrissent de jeux rythmiques et chorégraphiques. Les sonorités du Oud d’Alexandre Daï Castaing se mêlent sur scène à la musique électronique. Le spectacle s’enrichit d’un hip hop décomplexé pour tendre vers un geste délicat, presque onirique.

Souvenir de spectateurs

[Paroles de...] Chantal 

"Spectatrice et abonnée au théâtre Jean-Vilar depuis plusieurs décennies, j’ai essayé de rassembler mes souvenirs et en vrac, sans souci d’ordre chronologique, je propose quelques événements qui m’ont marquée...

Tout d’abord, ce très beau spectacle de Jane Birkin « Arabesques » où les jeux de lumière, entre autres, étaient magnifiques. De plus, elle venait de perdre son frère et sur scène, elle en a parlé... c'était touchant...

Egalement, une représentation du Bourgeois Gentilhomme aux chandelles ! Inattendu et superbe.

La découverte du chorégraphe, Kader Attou / Accrorap Cie. Le lendemain ou deux jours après le spectacle, je suis assise dans le métro en face d’un des danseurs de la compagnie, j’hésite à l’aborder, je me lance, je lui parle du ballet, je le félicite : il est surpris, me remercie chaleureusement tout en essayant de cacher son émotion… Depuis Kader Attou a fait son chemin…

Toujours dans le domaine de la danse, une représentation « Sacre du Printemps ». Originale.

Un très beau concert de Jordi Savall, ou la musique médiévale à la portée de tous !

Et puis, ce bouillonnement au moment des « printemps arabes » avec au théâtre des tables rondes, des échanges, notamment avec Ezzedine Ganoun, directeur du théâtre El Hamra Théatre de Tous les Arts - مسرح الحمراء à Tunis (décédé en 2015) et Leila Toubal, comédienne et dramaturge réputée en Tunisie et surtout féministe convaincue.

Et puis, un souvenir très personnel et en même temps collectif qui s’est passé à Jean-Vilar il y a une vingtaine d’années (18 peut-être) que j’ai du mal à livrer, par pudeur, mais je me lance tout de même. Je suivais des cours de danse africaine à l’Académie de danse à Vitry et, selon la tradition, en fin juin, les Ecoles municipales artistiques - les EMA (elles ne s’appelaient pas comme cela à l’époque) mobilisaient le théâtre pour les représentations des ballets de fin d’année des élèves de l’académie. Après notre représentation d’une danse africaine, un 24 juin, au moment du salut, Dié, notre professeur, s’adresse au public (le théâtre était comble) et leur annonce qu’une des participantes fête son anniversaire ce jour et propose que le public le lui souhaite : immense surprise, je suis cramoisie ! Et là, tout le théâtre, plus de 700 personnes, entonne « Bon anniversaire, Chantal ! ». Impressionnant ! Émouvant ! Unique ! J’en ai eu les larmes aux yeux….

Tous ces souvenirs ne sont que quelques bribes qui jalonnent une grande proximité et complicité avec le théâtre Jean-Vilar à Vitry. En cette période de confinement, le théâtre nous manque !"

Traces / Anarchy d'Annabelle Loiseau et Pierre Bolo / Compagnie Chute libre

Bénéficiez de la captation d'Anarchy d'Annabelle Loiseau et Pierre Bolo / Compagnie Chute libre pendant une semaine ! Ce spectacle de danse est le coup de cœur de Marianne, la régisseuse polyvalente du théâtre ! Les 9 danseurs étaient au théâtre Jean-Vilar en novembre 2019.

« Anarchie : n.f. État de trouble, de désordre dû à l’absence d’autorité politique, à la carence des lois. »

Sous forme de ballet urbain, Anarchy explore les libertés et les limites du corps, de l’esprit et de l’espace. La nouvelle création de la compagnie Chute Libre revisite ce mouvement politique et intellectuel.

Comment coexister sans dominer ? Dans une ambiance de révolte dansée, les chorégraphes Annabelle Loiseau et Pierre Bolo abordent ici, sous l’angle de la liberté et de l’égalité, la question de l’anarchie et du vivre-ensemble. Portée par neuf danseurs aux corps bruts et massifs, enveloppée d’une musique aux confins du hip hop et du rock atmosphérique, Anarchy a l’énergie des pièces de troupe.

Dévoilement de la Saison 20 / 21 : L'Enfant Océan

Le théâtre Jean-Vilar est fier de dévoiler le spectacle L'Enfant Océan mis en scène par Frédéric Sonntag de la Compagnie Asanisimasa et écrit par Jean-Claude Mourlevat !

Dans une famille très pauvre du centre de la France, sept enfants subissent l’autorité violente et la bêtise de leurs parents. Un soir, le plus jeune des frères (d’une taille minuscule mais à l’intelligence vive) surprend une conversation terrifiante : le père a décidé de les tuer tous. Il convainc aussitôt ses frères de s’enfuir dans la nuit. Commence alors une fugue épique et rocambolesque vers l’océan, alors que la police se lance à leur poursuite et que leur disparition fait la une des journaux. À la façon d’une enquête policière, nous reconstituons ce fait divers, malicieusement inspiré du Petit Poucet. Les indices s’accumulent, les témoignages se recoupent, pour recomposer la fuite en avant de cette fratrie, bien décidée à s’arracher à son terrible destin. [dès 8 ans] 

Souvenirs de spectateurs

[Paroles de...] Le théâtre Jean-Vilar vous offre une tribune ! Partagez votre souvenir de spectateur dans les murs du théâtre (par email à alice.craheix[at]theatrejeanvilar.com) ! Ici Catherine, également responsable des actions artistiques et éducatives, nous parle du spectacle jeune public Le Pays de rien écrit par Nathalie Papin et mis en scène par Betty Heurtebise / Compagnie La petite fabrique...
"C'est un spectacle qui permet à l'enfant de se diriger vers l'âge adulte, de se connaître, de se rassurer sur les personnes auprès de qui on trouve du réconfort... Au bout du spectacle, il faut que ça se finisse bien."

Dans cette pièce, une princesse esseulée est prisonnière de son père et de son royaume vide où règne l’interdit.

Retrouvez le teaser du spectacle en cliquant ici !

Traces / Face à terre de Bouziane Bouteldja / Compagnie Dans6T

Tous les dimanche à 18h nous mettons en avant un souvenir de nos créations et actions culturelles. Aujourd'hui c'est le spectacle Face à terre de Bouziane Bouteldja / Cie DANS6T, créée en novembre 2018 dans le cadre de la résidence du chorégraphe entre 2015 et 2018 au théâtre ! [Cliquez ici pour accéder au spectacle Face à terre de Bouziane Bouteldja]

« Et si le vrai grand mystère était celui d'être vivant ici et maintenant ? Dans cette pièce en trio, le chorégraphe Bouziane Bouteldja, s'unit à la danseuse brésilienne Anna Pi et au chanteur Bastien Picot, pour créer une ode à la vie ! » [A partir de 12 ans / en accès libre le temps du confinement]

Bon visionnage !

Dévoilement de la Saison 20 / 21 : Dans l'engrenage de la Cie Dyptik

Souvenez-vous, à l'occasion du Grand Apéro de Saison, la Compagnie Dyptik avait ouvert la Saison du théâtre Jean-Vilar en septembre 2019 ! Ils reviennent en 2021 avec le spectacle Dans l'Engrenage, pièce chorégraphique pour 7 danseurs !

« Avec Dans l’Engrenage, j’ai voulu mettre en scène la course sociale effrénée du « toujours plus », la dérive de la norme commune. Cette pièce remet en cause l’ascension sociale dénuée de sens, souvent dépourvue de valeurs humaines. Pris dans l’engrenage, quel est le prix à payer ? L’homme ne serait-il pas la victime de son propre système ? » Mehdi Meghari [Cliquez ici pour découvrir le teaser du spectacle]

Atelier d'écriture avec Métie Navajo

Autrice et dramaturge, Métie Navajo est en résidence au théâtre Jean-Vilar. Enseignante de lettre, elle s'investit dans les aventures collectives d'écriture, comme en 2010, où elle crée avec des personnes sans papiers le spectacle Toute vie est une vie qui est proposé la même année à Avignon.

Prévue initialement les lundis soir au théâtre Jean-Vilar, cette expérience collective à distance est maintenue par Métie Navajo. Sur le thème "Écritures en chantier", elle vous invite à donner votre définition du chantier, qui peut représenter le changement, le mouvement, la ville encore invisible qui se construit … Et pour vous ?

Si vous souhaitez recevoir des pistes et des propositions d'écriture pendant cette période de confinement : écrivez à contact[at]theatrejeanvilar.com. Les textes sont publiés régulièrement sur le blog du théâtre Jean-Vilar.