Rouge rouges

Rouge rouges

Gérard Astor / Cie La Girandole

Photos

A-UTILISER

« Eteins la lumière », dit Staline à l’infirmière au chevet de Lénine ; « Il a dit non » répond-elle.  Il est sur scène un doux trouble entre personnages et comédiens.  De Gravellona en Italie, en passant par l’Inde, la Tunisie ou Le Pirée, Gérard Astor et la compagnie La Girandole nous invitent à un voyage dans le temps et l’espace.  Si le "où" et le "qui" sont presque insaisissable la réflexion reste cependant la même : comment vivre la révolution écarlate. 

Sur scène : trois comédiens, clowns, marionnettistes, chanteurs. Une charrette, des masques, des photos, des vidéos. Et un décor ambulant où tout peut apparaître et disparaître comme dans un tour de passe-passe magique. Trois comédiens pour jouer toute une foule de personnages, anonymes et puissants : un ouvrier de PSA à Aulnay, Mittal, la famille Peugeot ou Carlos Tavares. Une multitude de fragments de vie, pelotonnées dans le fil "rouge des amours, (…) rouge de la vie, (…) rouge des révolutions".

Focus

Répétition publique
Mercredi 23 janvier 18h30