Face à la mer (pour que les larmes deviennent des éclats de rire) + Rue

Face à la mer (pour que les larmes deviennent des éclats de rire) + Rue

Radhouane El Meddeb / Volmir Cordeiro

Photos

Face-a-la-mer- c DR- 1
Rue- c DR- 1
Rue- c DR- 2
Rue- c DR- 3
Rue- c DR- 4

FACE A LA MER

Si la Tunisie est en mutation, a-t-elle fait sa révolution ? A-t-elle complètement tourné sur elle-même pour renaître à nouveau ? Radhouane El Meddeb se met face à la mer, à l'étendue des possibles.


Qu'est-il aujourd'hui possible de rêver quand on a connu l'espoir des plus grandes mutations ? En s’entourant d'artistes tunisiens ayant vécu l'euphorie du changement et qui continuent à se battre pour le rendre réel, le chorégraphe parti en 1996 pour la France, ne veut plus être loin des siens, être loin de son histoire. Aujourd'hui, il s'agit de ne plus regarder la Tunisie en étant de l'autre côté de la rive mais de la chercher, agir et trouver une place quand on est et Français et Tunisien.  Avec Face à la mer, Radhouane El Meddeb prend à bras le corps ses deux pays : la Tunisie et la France. 

RUE

Volmir Cordeiro ouvrira cette soirée avec Rue. C’est à partir des poèmes courts, et d’épigrammes de Bertold Brecht, que le chorégraphe s’est lancé dans cette création. Offrant son corps au poème, il lui offre ainsi une scène.


La rue est ouverture vers une autre. La rue invente des langues, des types, elle héberge les misérables et elle prête sa scène aux artistes qui la prennent comme refuge. La rue a inventé la classe, la race, l’angoisse, le sang. La rue ne nous échappe pas, on la connaît tous. Accompagné par Washington Timbó au tambour, Volmir Cordeiro – qui a dansé avec Lia Rodrigues notamment – imagine une pièce où le son, le corps et le geste peuvent monter un ensemble de questions touchées par la douleur du dialogue, la fureur des rues et le mystère de la création. 

Les Plateaux de la Briqueterie

Face à la mer et Rue sont présentés dans le cadre des Plateaux de la Briqueterie, véritable espace de curiosités chorégraphiques, qui offre une image féconde, vivante, déroutante et toujours passionnante de la danse. Les artistes sélectionnés présentent des pièces particulièrement innovantes, parfois leurs premières pièces, leur première venue en France, souvent des œuvres qui feront date. Du 28 au 30 septembre, à la Briqueterie.  

Focus

NAVETTE DE L'EMOI SONNEUR
(GRATUITE DEPUIS PARIS)
Départ à 19h, Place du Châtelet, devant le café le Sarah Bernhardt, angle de l'avenue Victoria.

Passage à la Briqueterie (17 rue Robert Degert à Vitry) à 19h30.
Diffusion sonore jusqu'au Théâtre Jean-Vilar, arrivée à 20h.

Réservation indispensable au 01 55 53 10 60.
Dans la limite des places disponibles.