Projet Shaeirat (les poétesses)

Projet Shaeirat (les poétesses)

Carol Sansour + Rasha Omran / Henri-Jules Julien

Photos

Projet Shaeirat (les poétesses)

Un projet unique et rare, à travers quatre spectacles créés au Festival d’Avignon, pour découvrir les voix féminines de la poésie arabe contemporaine.

 

1 > À la saison des abricots + Celle qui habitait la maison avant moi

MER 29 MARS, 20H au TJV

Carol Sansour (Palestine) + Rasha Omran (Syrie) / Henri-Jules Julien

La saison des abricots est un tour de force, une dramaturgie en stéréo où se mêlent colère, sensualité, élégie, fantasmes, infinie tendresse des mères, entêtante mélancolie de cette saison des abricots et de l’odeur du café turc. Celle qui habitait la maison avant moi est une série de monodrames du «je» d’une femme seule qui vit au centre-ville d’une mégapole dans un appartement hanté par la femme seule qui y habitait auparavant. Ce spectacle est un oratorio à trois voix : celle en arabe de la poétesse Rasha Omran, celle en français de la grande actrice syrienne francophone Nanda Mohammad et, dans un idiome non identifié, celle d'Isabelle Duthoit

 

 

 

2 > Ne me croyez pas si je vous parle de la guerre + Dodo ya Momo do

JEU 30 MARS, 19H30 au Théâtre de Choisy-le-Roi

Soukaina Habiballah (Maroc) + Asmaa Azaizeh (Palestine) / Henri-Jules Julien

Dodo ya Momo do est un dialogue entre poèmes et berceuses marocaines. De la grand-mère à la petite fille, trois générations féminines sont ainsi convoquées sur scène par la poétesse marocaine Soukaina Habiballah. Ne me croyez pas si je vous parle de la guerre : devant des vidéos projetées où se côtoient sa grand-mère, des vagues de la Méditerranée et la vieille ville d’Haïfa, la poétesse palestinienne Asmaa Azaizeh fait entendre la poésie de la révolte, dans un spectacle à mi-chemin entre théâtre et concert.

 

Bénéficiez du tarif réduit à 12€ au Théâtre de Choisy sur présentation de votre billet !