La ferme des animaux

La ferme des animaux

Georges Orwell / Frédérique Bruyas

Photos

Conte musical pour cinq musiciens et une récitante
D’après Georges Orwell

Georges Orwell a recours à la fable pour dénoncer la dictature et son système de domination. Il expose la désolante passivité des animaux qui, à peine la révolution faite, tombent dans les pattes de leur nouvel « homme » fort, fusse-t-il un des leurs, le cochon Napoléon.

L’exercice de la domination serait-il une pente « naturelle » et « la servitude volontaire » formulée par La Boétie, le ferment de toutes tyrannies d’hier et d’aujourd’hui ? La fable crée le décalage nécessaire à toute prise de conscience et donne même à sourire devant tous ces mensonges auxquelles adhèrent les dictateurs et leur peuple béat. Car tout seul, un tyran ne fait pas grand-chose. Alors voyons clairs dans leurs manoeuvres et soyons courageux dans nos dénonciations. La lâcheté ordinaire est le mal absolu.