Akzak, l'impatience d'une jeunesse reliée

Akzak, l'impatience d'une jeunesse reliée

VIADANSE, Direction Fattoumi / Lamoureux, Centre chorégraphique national de Bourgogne Franche-Comté, Belfort

Photos

Ce ballet choral ouvre une saison résolument tournée vers l’Afrique. Akzak réunit douze jeunes danseurs formés dans leurs pays respectifs – Tunisie, Burkina Faso, France, Maroc - par les pionniers de la danse contemporaine africaine. Après de nombreuses  années de relations  artistiques dans ces pays, Héla Fattoumi et Eric Lamoureux décident de créer un ballet avec cette  jeunesse passionnée de  danse. Le groove traduit parfaitement la vitalité de la jeunesse et son impatience à ouvrir un nouvel horizon de fraternité et d’universalité. Une grande fête joyeuse qui sera présentée pour la première fois en Île-de-France.

   

Cette création s’intéresse aux énergies qui se lient, s’amplifient et convergent vers une puissance collective. Inspiré du terme turc aksak, qui signifie « boiteux» et désigne les principaux rythmes irréguliers rencontrés dans les Balkans, ce spectacle est pensé comme un retour à l’essentiel. C’est une danse des contrastes, entre ondulation et rupture. Un pont subtil entre plusieurs cultures où la musique impulse bel et bien le mouvement.