Ne laisse personne te voler les mots

Ne laisse personne te voler les mots

Théâtre La Cité

Videos

Photos

Ne laisse personne1
Ne laisse personne2
ne laisse personne4

« Faute d’Histoire, on se raconte des histoires et ça finit par faire des histoires.» Rachid Benzine

À seize ans, Selman Reda est mis à la porte par un père « tombé en religion », qui lui impose une lecture littérale du Coran. Ce marseillais d’origine marocaine fait de cette douloureuse expérience personnelle le point de départ d’un spectacle, qui, entre conte, biographie et conférence, s’attache à replacer le Coran dans son contexte de création, qu’il soit historique, social ou culturel.

Nourri des recherches de Rachid Benzine, figure de proue de l'Islam libéral francophone, son récit nous conduit au VII e siècle jusque dans le désert d’Arabie occidentale, là où l’islam est né. Avec finesse et pédagogie, Selman Reda remonte aux prémices du livre sacré, décortique les mots, revient sur leur étymologie et désamorce leur teneur négative. Et sa parole, didactique et vivante, transmet, une heure durant, l’envie irrésistible de savoir et de dialoguer. Un spectacle d’utilité publique, adressé avant tout à la jeunesse.

« Selman Reda, Coran en main, en fait une lecture expliquée qui laisse les adolescents bouche bée. Souligné, le paradoxe d’une traduction erronée devient évident. »Le Monde

Spectacle joué au Centre social Balzac, rue Olympe de Gouges à Vitry.