Sylvia

Sylvia

Les Théâtrales Charles Dullin / Fabrice Murgia / Cie Artara

Videos

Videos

Videos

Photos

Sylvia- c Hubert-Amiel- 2
Sylvia- c Hubert-Amiel- 3
Sylvia- c Hubert-Amiel- 4
Sylvia- c Hubert-Amiel- 5
Sylvia- c Hubert-Amiel- 6
Sylvia- c Hubert-Amiel- 7
Sylvia- c Hubert-Amiel- 8
Sylvia- c Hubert-Amiel- 10
Sylvia- c Hubert-Amiel- 11
Sylvia- c Hubert-Amiel- 12

« Je gagne ma liberté en rognant sur mes heures de sommeil ». Cette citation de Sylvia Plath résume bien la pensée et le conflit intérieur de cette poétesse américaine des années 50 et 60. Figure de proue d’un féminisme plus poétique qu’engagé, Sylvia Plath se débattra toute sa vie entre son désir de correspondre au rêve américain (épouse et mère parfaite) et son besoin irrépressible d’écrire. Une contradiction profonde qui la mènera à la tombe.

Cette vie complexe est consignée dans un journal intime. On y découvre sa vie de jeune fille et une première tentative de suicide à l’âge de 20 ans. Elle en tirera un roman The Bell Jar – La cloche de détresse en 1963. La réalité ne tardera pas à rattraper la fiction puisque la même année, Sylvia Plath se donne la mort. Comme si la mise en scène de sa dépression l’avait poussée à commettre l’acte ultime.

Pour se pencher sur cette voix féminine qui n’est pas sans rappeler Virginia Woolf, Fabrice Murgia conçoit un spectacle musical original pour un Quartet et neuf actrices, mis en musique par la pianiste et auteure-compositrice belge An Pierlé. Sur scène, un plateau de tournage révèle à la fois un film en cours de réalisation et ses coulisses. Une création à la lisière du théâtre et du cinéma.

« Avec ingéniosité, appétit, Fabrice Murgia s’empare de cette vie, scrute via la vidéo les moindres détails de cette existence pour en faire une héroïne de roman, une martyre. Entraînant le public dans un tourbillon des sens, des émotions exacerbées de la poétesse, il livre une vision exaltée, ardente, embrasée de cette passionaria (...) Spectacle à l’onirisme poignant, troublant, Sylvia est un manifeste coup de poing à voir de toute urgence, une ode aux auteures, aux poétesses, aux artistes femmes. Un acte féministe, indispensable, essentiel ! » L'oeil d'Olivier