Les Transversales, écritures mélangées de Méditerranée

Les Transversales, écritures mélangées de Méditerranée

par Théâtre Jean-Vilar -

Les Transversales, écritures mélangées de Méditerranée

Les Transversales sont conçues comme un plateau artistique partagé, pour permettre la rencontre entre des écritures traversées par les cultures méditerranéennes.

À partir de ce qui les unit et de ce qui les sépare, artistes du Nord et du Sud de la Méditerranée partagent la scène du théâtre Jean-Vilar. Tous les médium du spectacle vivant et de l’écriture sont convoqués, théâtre, musique, vidéo, danse, formes croisées, chantiers de création.

Du 24 mars au 3 avril 2016, pendant 11 jours et 5 soirées, cette première édition réunira une quinzaine d’artistes reliés à l’Algérie, la Tunisie, le Liban et la France.

Au programme, deux artistes en résidence :

- Kheireddine Lardjman, Cie El Ajouad (Le poète comme un boxeur).
Artiste algérien, il explore dans ses mises en scène la relation entre la France et 

l’Algérie. Nous entamons avec lui une résidence jusqu’en 2018 avec un projet de spectacles et d’échange entre des lycéens d’Oran, de Saint-étienne et de Vitry, intitulé Avoir 20 ans ici et là-bas.

- Bouziane Bouteldja, Cie Dans6T (Réversible).
Chorégraphe français d’origine algérienne et travaillant beaucoup au Maroc, sur les questions d’émancipation de l’individu face aux oppressions.

Une soirée chorégraphique avec 3 solos de femmes
qui explorent le multiculturalisme dans leurs corps, Les « Labos » de théâtre, 3 chantiers de spectacles créés en 2016/17 et qui traitent de manière très différente le rapport à la guerre et au mensonge public et une soirée musicale avec Akli D artiste kabyle et Souad Massi qui porte haut et fort le métissage musical. 

Les Transversales
permettent de traverser des thématiques fortes : le multiculturalisme – identité formée de plusieurs cultures et influences du monde –, l’émancipation de l’individu face à ce qui l’enferme ou l’opprime, le dialogue Orient/Occident comme rempart aux radicalismes, la monstruosité de la guerre de la grande histoire à l’intime, l’urgence de l’art producteur de dialogue, de « commun », transformateur, porteur d’imaginaire et d’utopies...

Programme complet en cliquant ici.

Beur FM est partenaire des Transversales, écritures mélangées Méditerrannée.

 

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir à cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 3 premiers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • K
  • X
  • 1
  • 1
  • E
  • 8
  • G
  • U

*Champs obligatoires