Cahiers de la création #0

Cahiers de la création #0

par Jacques Ségueilla -

Cahiers de la création #0

Suivant le processus de création du prochain spectacle de Sébastien Lefrançois, Jacques Ségueilla, auteur et metteur en scène (déjà auteur d'articles consacrés à Lia Rodrigues sur ce blog) rédige ses "Cahiers de la création Faites la place !". Première étape, en juin 2014, à Saint-Ouen.

Cahier #0 - Cipriani, résidence de la compagnie à Saint-Ouen, le 6 juin 2014
Faites la place ! est le nom du prochain spectacle de Sébastien Lefrançois. Ce titre l’emprunte à l’impératif répondant à une certaine vision du monde du travail qu’on imagine souvent autoritaire.

Prétexte à la présentation de ce projet dont on ne connait encore que la genèse. Si l’univers et l’histoire de Sébastien Lefrançois sont recouverts d’une fine pellicule qui en cache l’essentiel, lui le chorégraphe puise dans tout ce qu’il rencontre la matière qu’avec ses interprètes il fait sienne.

Aux manettes, il amène ses danseurs à remettre en question l’approche même de ce qui devient petit à petit le sujet central extrayant la substance brute encore de la composition à venir.

Avec Faites la place !, Sébastien Lefrançois retrouve le monde de l’entreprise oublié depuis qu’il a quitté Le Havre et l’univers industriel dans lequel baignaient ses parents.

Il a très tôt compris que son regard sur le monde passe prioritairement par son investigation. Il utilise son corps pour se mouvoir insolemment à travers les petites fractures du quotidien. De pièce en pièce, il ne manque jamais de tordre dans tous les sens ce qu’il perçoit autour de lui en puisant dans le regard que portent sur le monde les êtres familiers de son enfance : Tati, Keaton, Chaplin, Laurel et Hardy...

Au théâtre Jean-Vilar de Vitry-sur-Seine, Sébastien Lefrançois rencontre Gérard Astor. Ce dernier s’intéresse à la façon dont on pose une problématique en plein centre de la vie ordinaire de tout à chacun. Façon de questionner, en la bousculant, la vie ; de constituer un matériau et de conduire vers l’élaboration d’une écriture dramatique fortement rattachée à son objet devenu un enjeu.

Quand on ne connait le monde de l’entreprise qu’à travers des a priori on se pose mille questions.

C’est ce que fait Sébastien Lefrançois en plongeant dans cette sorte de bain primordial qui a nourri ses premières années. Ce monde qui façonne les êtres et les transforme, les marque ainsi d’un avant et d’un après.

Si chacun possède sa propre capacité à se fondre dans un moule tout en conservant sa propre personnalité, il y a de quoi inventer. C’est à partir de ce monde de l’entreprise que Sébastien Lefrançois va s’attacher à faire germer les bases de sa prochaine pièce : Faites la place !.

Avec son équipe de danseurs, comédienne, compositeur, costumiers, accessoiristes, éclairagiste, ils vont s’y immerger pour écouter, observer, s’imprégner de son quotidien et chercher ce qui va se révéler de fantaisie, de rivalités et d’amitiés et de complicités naissantes, ce qui permet à chacun d’échapper aux règles calibrées et fait surgir des immanquables failles, son droit à l’inattendu.

Comment fournir des outils de réflexion et inspirer une forme spectaculaire ?
Autrement dit comment par delà le verbe bâtir un propos artistique et aboutir à sa représentation dramatique ? L’observation, la maturation, l’interprétation en étant les éléments révélateurs de la mise en distance.On aperçoit déjà ce qui va se jouer.

Si l’écriture théâtrale trop souvent vit ses nécessaires absences comme une forme dérivée de l’écriture littéraire, quel lien peut avoir une forme narrative totalement poétique avec une écriture chorégraphique qui ne dit pas les mots ?

Ici le chorégraphe se colletera à une forme de discours où chacun se retrouvera… peut être ? L’idée : franchir la ligne pour aller chercher de l’autre côté de nos vies ; y découvrir d’autres possibles et nous les offrir.

A suivre…Jacques Ségueilla

 

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir à cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 4 derniers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • S
  • U
  • A
  • 3
  • 7
  • 7
  • 6
  • 7

*Champs obligatoires